L’huile de ricin

L’huile de ricin

L’huile de ricin
L’huile de ricin

La « Castor oil » comme l’appelait bizarrement Cayce, ou « Palma Christi » (« la main du Christ »), comme on l’appelait aussi à l’époque de Cayce.
Celle-ci n’a curieusement jamais été de l’huile de castor, mais tout simplement de « l’huile de ricin » (dont les graines étaient utilisées comme purgatif jusqu’à présent !). Cette huile donne des résultats quasi miraculeux, si elle est employée convenablement et pour des cas bien spécifiques. Selon Cayce, l’huile de ricin ne dev ait pas s’absorber, mais dev ait être utilisée en soins externes sur le corps.
Ce mode d’utilisation était inconnu des médecins et ils furent très surpris quand ils en eurent connaissance. Cette thérapeutique est certes très efficace, mais évidemment plus contraignante que d’avaler un simple cachet avec de l’eau !
était déjà en usage pour les soins dans l’Ancienne Egypte ! On a en effet retrouvé la description de soins à l’huile de ricin dans le papy rus Ebers, traité médical écrit 1 500 ans av . J. C. et conserv é à Leipzig. On retrouve également ce type de soins plus tard en Europe, où pendant des siècles on l’utilisa curieusement à peu près comme Cayce le préconisait, en cataplasmes sur le v entre !
peut être employée pour de très nombreux maux et maladies dont :
les coliques hépatiques
les coliques néphrétiques
les constipations
les maux d’estomac
les appendicites
les rhumatismes
l’épilepsie
les néphrites
les maux de reins
les tumeurs bénignes
les tumeurs malignes
les maux de tête
les verrues les kystes
les oignons les dermatoses
les cystites - la longévité (v oir ci-dessous, à propos des « plaques de Peyer ») Cay ce a émis l’idée que l’emploi relativement régulier des cataplasmes d’huile de ricin améliorait la circulation lymphatique et le fonctionnement de toutes les glandes du corps. Elle améliorerait aussi la condition des « plaques de Peyer » qui se trouvent le long de l’intestin grêle. Ces fameuses « plaques » réactivées par l’huile ricin, selon Cayce, sont un puissant agent de rajeunissement, car, disait-il, ces « plaques » tendent à diminuer leur activité lorsque le corps s’affaiblit. (notamment en vieillissant !) Une seule contre-indication pour les cataplasmes d’huile de ricin, ne pas l’utiliser pendant les règles. Mode d’utilisation : Prendre du tissu genre flanelle, blanc (ou non coloré). En découper des petits carrés de 4 ou 5 cm de côté et faire des « paquets » (comme les appelait Cay ce) de trois ou quatre en épaisseur, l’un sur l’autre. Faire autant de « paquets » qu’il est nécessaire pour couvrir la zone à traiter, en laissant un petit espace entre les « paquets ». Puis faire chauffer de l’huile de ricin (bio ou à défaut Codex, à la pharmacie) avec les « paquets » au bain- marie, dans un petit récipient en v erre par exemple, de façon à réchauffer ceux-ci, sans qu’ils soient brûlants. Puis, disposer les « paquets » sur la, ou les parties à traiter en étant allongé. (Ne mettez rien sur le cœur). N’oubliez pas de placer une vieille serviette sous le corps, l’huile ça tache ! Ensuite, vous placez une source de chaleur au-dessus des « paquets » pour maintenir le plus longtemps possible la température. Une bouillotte d’eau chaude (pas trop remplie) ou une lampe de bureau articulée, que vous pourrez rapprocher à 20-25 cm du corps, mais il ne faut pas que cela brûle !). Vous La « couleur verte » (en général) « Les réseaux capillaires, la lymphe, absorbent certaines vibrations ». (lecture 45-3) La « lumière verte » restez ainsi jusqu’à ce que l’huile de ricin pénètre et agisse en profondeur, notamment sur le circuit lymphatique. En général, Cay ce recommandait de faire ce soin plutôt l’après-midi ou en soirée. Il fallait rester ainsi aux alentours d’une heure à une heure trente. Il précisait qu’il faut pratiquer ce soin au moins sept jours d’affilée pour av oir un résultat, sans oublier un seul jour ! Il insistait même pour dire qu’il était mieux de pratiquer ce soin à la même heure chaque jour ! Pendant ces sept jours de soins, il fallait absorber au moins deux fois par jour un peu d’huile d’oliv e. Pour être gentil, disons deux bonnes cuillères à soupe matin et soir (voire trois, mais uniquement pour les courageux). Ainsi, selon Cay ce, avec ce soin à l’huile de ricin, il se fera un nettoyage de la bile, qui de plus se videra, mais cela peut provoquer quelques désagréments, avec l’évacuation de la boue et/ou des petits calculs.
#remedes #naturels #sante #environnement #ecologie #pinextract #bioleven #remieldie https://www.bioleven.be/blogs/bio-leven
remedes naturels sante environnement ecologie pinextract bioleven remieldie


Laissez un commentaire
Related News
Menu principal
Cart
Close
Back
Account
Close